Vous êtes ici : Accueil > Rétrospective > 2006-2007 > visite du vieil évreux
Par : Kernoa S
Publié : 5 octobre 2006
Format PDF Enregistrer au format PDF

LATIN/GREC

visite du vieil évreux

tous les élèves de langues anciennes

Nous projetons d’emmener les élèves de langues anciennes visiter le site archéologique du Vieil Evreux au mois de mai.

Tous les ans, les élèves de latin et de grec ont l’occasion de visiter un site archéologique de valeur dans la région. Nous avons la chance d’habiter la Normandie, haut lieu de l’archéologie gallo-romaine.
Cette année, nous irons visiter Gisacum.

A la fin du Ier siècle avant J.-C., est fondée la ville de Mediolanum Aulercorum (Evreux), capitale des Aulerques Eburovices.
Ce peuple crée, quelques années plus tard, un vaste centre religieux, Gisacum (Le Vieil-Evreux), à 6 km au sud-est d’Evreux.
Gisacum se développe rapidement et est doté, au début du IIe siècle après J.-C., d’un urbanisme très original : les monuments publics se dressent au cœur de la ville, isolés par de grands espaces vides des habitations rejetées à la périphérie. Elles forment une couronne hexagonale de 5,6 km de périmètre, unique dans le monde romain.
Gisacum s’étend alors sur une surface d’environ 250 hectares.

Installée dans une grange normande de 200 ans réhabilitée, une exposition permanente de 170 m2 invite à plonger au cœur de Gisacum. L’aménagement retrace, dans une ambiance intimiste, les grandes étapes de l’histoire de ce haut lieu de l’histoire euroise, des origines jusqu’à sa redécouverte. Elle envisage et donne à lire les principaux aspects de la ville romaine ancienne, centre religieux des Aulerques Eburovices : son sanctuaire de 8 hectares, ses grands monuments publics (aqueduc, thermes, théâtre, forum) et son urbanisme exceptionnel.
De nombreuses illustrations et des objets retrouvés lors des fouilles récentes évoquent la vie quotidienne de la ville.
Le jardin archéologique s’organise autour d’un parcours narratif, présentant au visiteur l’histoire de la ville et des thermes antiques. Différents aménagements mettent en scène les vestiges, tout en les protégeant. Le jardin paysager donne un cadre bucolique à la visite, en présentant les ruines dans un écrin de verdure.

Lors de la visite, nous aurons la possibilité, en deux groupes, de suivre un guide qui nous proposera des activités diverses permettant aux élèves de découvrir le métier d’archéologue et toutes les professions qui s’en approchent.