Vous êtes ici : Accueil > Temps scolaire > Matières > Latin > Archives latin > Le maquillage chez les Gallo-Romaines
Par : Kernoa S
Publié : 26 mai 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

Sortie latinistes 9 mai 2008

Le maquillage chez les Gallo-Romaines

Le maquillage à Rome

1.Les activités durant la visite

Durant cette journée, nous avons visité le musée de Vieux la Romaine où se trouvaient des accessoires de maquillage. Ces derniers ressemblaient beaucoup à ceux d’ aujourd’hui mais en beaucoup plus usés. Ils étaient très reconnaissables.

Il y avait par exemple : des pinces à épiler, des pinces pour les cheveux, de belles baguettes en os ciselé pour appliquer des fards.

Les fards étaient souvent de couleur verte ou bleu. Les sourcils étaient soulignés avec du noir de fumée.

Il y avait aussi des fibules qui servaient à attacher les vêtements présentant une grande variété de formes et de décors.

Nous avons aussi vu des objets pour le soin du corps : après le bain le corps était enduit d’ huile. On rougit les joues avec de l’ orcanette ou de la mûre écrasée. Les tempes sont bleuies grâce à des crèmes colorées. On collait sur les visages des petites rondelles d’ étoffe destinées à cacher les imperfection d’ une peau disgracieuse ou au contraire à en rehausser l’éclat.

Des boîtes rondes contenaient le maquillage, plus épais, où on le prélevait au pinceau. Chaque dame possédait son "alabastrothèque" et son nécessaire à maquillage, enfermé dans un coffre ouvragé.

Post-scriptum

Nous avons choisi ce sujet parce que c’est un thème dont on parle souvent et que l’ on croit connaître.